in ,

Éliminatoires Zone Afrique Mondial 2026 : Le séjour infernal des lions indomptables en Lybie

Les coulisses du match entre le Cameroun et la Libye, qui s’est soldé par un match nul ce mardi soir, révèlent un réel calvaire pour les Lions. Les équipes d’Afrique du Nord ne sont pas réputées pour leur hospitalité, et cette expérience au pays de la Libye l’a une fois de plus confirmé pour les Lions indomptables.

Faisceaux lasers sur les lions (c) Droits réservés
Faisceaux lasers sur les lions (c) Droits réservés

Le supplice a commencé avant même le coup d’envoi du match. À leur arrivée en Libye samedi dernier, les Lions indomptables ont été accueillis hypocritement à l’aéroport, avec des sourires feints. Cependant, c’est une fois installée dans leur hôtel que la délégation camerounaise a commencé à vivre un véritable calvaire.

Privé d’eau et d’internet 

De manière étonnamment opportune, le quartier de l’hôtel où séjournaient les Lions a été soudainement privé d’eau et d’électricité pendant deux jours, rendant leur confort difficile. Le groupe électrogène de leur hôtel a mystérieusement cessé de fonctionner. Ce n’est qu’après la rencontre de ce mardi soir que l’électricité et l’eau ont été rétablies.

Les Libyens ont poussé l’absurdité plus loin en limitant la connexion internet de l’hôtel. Un maigre quota d’à peine 1 gigaoctet était fourni au personnel par jour, paralysant ainsi les communications avec l’extérieur.

Un match sûrement mené

Pendant le match, les Camerounais ont été confrontés à de multiples provocations dans le but de les déstabiliser. Des faisceaux laser ont été dirigés vers les visages des joueurs camerounais tout au long de la rencontre, perturbant leur jeu. Cela a également semblé influencer les arbitres, qui ont fermé les yeux sur des actes d’anti-jeu manifestes.

Pour approfondir :   Elite One : Victoria United résiste à Coton Sport, le film du match

À plusieurs reprises, les officiels camerounais ont attiré l’attention du commissaire de la rencontre, un Algérien qui n’a pas réagi pour rétablir l’ordre, peut-être encore affecté par l’élimination de son pays par le Cameroun lors des qualifications pour la Coupe du Monde 2022.

Racisme et hymne national 

L’exécution des hymnes nationaux a également été entachée par des problèmes de sonorisation, interrompant l’hymne du Cameroun avant son terme. Des cris de singe ont été entendus depuis les gradins tout au long du match. Le président de la Fecafoot, Samuel Eto’o, aurait même été interdit d’accès à la tribune présidentielle selon certaines sources.

Les Lions ont malgré tout réussi à ramener un point du match nul, déjouant tous les obstacles dressés sur leur chemin. Le match retour se déroulera au Cameroun en mars 2025, où le pays promet de réserver aux Libyens un accueil sans égal, à l’image de son hospitalité légendaire.


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

GIPHY App Key not set. Please check settings

    Fc Barcelone (c) Droits réservés

    Ruiné, un ancien joueur du Barça dit : « j’ai tout perdu…»

    Ngannou vs Wilder (c) Droits réservés

    Ngannou vs Wilder : le combat se précise?