in

Championnat de Côte d’Ivoire : la fédération instaure les play-offs comme au Cameroun, les observateurs critiquent

Championnat ivoirien : la fédération instaure les play-offs comme au Cameroun, les observateurs critiquent

Championnat de Côte d'Ivoire : la fédération instaure les play-offs comme au Cameroun, les observateurs critiquent

Le champion de Côte d’Ivoire ne sera désigné qu’à l’issue des play-offs entre les quatre premiers du classement. Bien que l’idée puisse sembler excitante à la base, elle est maintenant devenue un casse-tête pour la Ligue de Football Professionnel. Le calendrier et la formule des play-offs restent inconnus, alors que la saison doit se terminer au plus tard le 30 juin. L’introduction des play-offs en Ligue 1 constitue une première pour le football ivoirien. Cette initiative découle de l’expérience de la saison transitoire menée sous la période de normalisation de la Fédération Ivoirienne de Football. “Ce qui m’a inspiré, c’est qu’il y a eu un carré d’as pendant la période de normalisation. Et le diffuseur avait apprécié. Nous avons voulu renouveler l’expérience”, a récemment expliqué Salif Bictogo, le président de la Ligue de Football Professionnel. L’idée de base n’est pas mauvaise en soi, car elle permet de maintenir le suspense dans un championnat où l’ASEC Mimosas a dominé sans partage depuis trois saisons. Les doubles champions en titre ont actuellement une avance de 11 points en tête du championnat à une journée de la fin.

Pour approfondir :   Saudi Pro League : Al-Hilal domine Abha et Toko Ekambi

Un calendrier qui serait mal conçu

Au-delà de l’adoption unanime de cette initiative par les clubs, c’est le calendrier qui n’a pas été bien pensé. En effet, la Fédération Ivoirienne de Football a relancé la Coupe nationale, qui en est actuellement aux quarts de finale. L’ASEC Mimosas, engagée en Coupe de la Confédération de la CAF, a obligé la LFP à réorganiser son calendrier. Cependant, celui-ci n’a jamais été adapté à l’évolution des Jaune et Noir dans cette compétition africaine, afin de respecter les délais. Alors que le championnat a encore une journée à disputer dans la saison régulière, la Coupe en est encore aux quarts de finale. Le temps presse et la Ligue ainsi que la Fédération Ivoirienne de Football sont pris dans une course contre la montre. La situation semble incompréhensible et surprenante. La LFP a manqué de réactivité face au calendrier de la Coupe de la Confédération de la CAF. Il aurait fallu ajuster rapidement le calendrier, mais Salif Bictogo et son équipe s’en sont rendu compte bien trop tard. “Compte tenu de la bonne performance de l’ASEC en Coupe de la Confédération, cela a quelque peu perturbé notre calendrier. Cela nous interpelle également. Dorénavant, si nos clubs progressent loin en Coupe d’Afrique, il faudra programmer les matchs en semaine plutôt que d’attendre chaque fin de semaine”, a-t-il admis. Le temps presse et Salif Bictogo sait qu’il devra agir. Cependant, ils se retrouvent dans une situation où rien n’est finalement certain quant à la tenue effective de ces play-offs, constate votre journal L’attaquant.com.

Pour approfondir :   Pronostic Gratuit 1/8 finale Coupe du Roi : Unionistas de Salamanca vs FC Barcelone

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

GIPHY App Key not set. Please check settings

    Kevin Soni s’engage officiellement avec le 4e du championnat turc

    Kevin Soni s’engage officiellement avec le 4e du championnat turc

    Voici pourquoi Evan Ndicka a dit « oui » à la Côte d’Ivoire et « non » au Cameroun

    Voici pourquoi Evan Ndicka a dit « oui » à la Côte d’Ivoire et « non » au Cameroun