in ,

Argentine-Bresil : Gianni Infantino condamne les violences dans les stades

Suite au match houleux opposant l’argentine au Brésil, le président de la FIFA a fait une sortie sur les réseaux sociaux en condamnant toute acte de violence dans le football.

Gianni Infantino (c) Droits réservés
FIFA presidential candidate Gianni Infantino of Italy and Switzerland makes a speech during the Extraordinary Congress in Zurich, Switzerland February 26, 2016. Crisis-hit world football governing body FIFA faces one of the most important days in its 112-year history when it elects a new leader on Friday hoping to usher in a fresh era after decades of tawdry controversy. REUTERS/Ruben Sprich - RTX28P8U

Les répercussions des incidents survenus lors du match Brésil-Argentine continuent de susciter des réactions. Le Président de la FIFA, Gianni Infantino, a exprimé mercredi son intolérance totale envers la « violence dans le football », condamnant les actes de violence survenus mardi lors du match de qualification pour la Coupe du Monde 2026 entre le Brésil et l’Argentine.

« La violence dans le football n’a absolument pas sa place, que ce soit sur le terrain ou en dehors. De tels événements, comme ceux observés lors du match de qualification pour la Coupe du Monde entre le Brésil et l’Argentin au stade Maracanã, n’ont pas leur place dans notre sport ou dans notre société », a souligné l’avocat de formation sur les réseaux sociaux. Le match du sixième tour des qualifications sud-américaines pour la Coupe du Monde 2026 a commencé avec près d’une demi-heure de retard en raison d’affrontements dans les tribunes du Maracanã, qui ont commencé au moment où les hymnes étaient chantés, les supporters des deux pays s’étant mélangés derrière l’un des buts.

Pour approfondir :   CAN 2023 : Le Nigeria se hisse en finale au terme d'un match fou

« Sans exception, tous les joueurs, supporters, officiels et dirigeants ont besoin d’être en sécurité pour jouer et apprécier le football, et j’appelle les autorités compétentes à veiller à ce que cela soit respecté, à tous les niveaux », a a déclaré l’Italo-Suisse.

La police est intervenue et a commencé à affronter les supporters argentins. Après la fin des hymnes, les footballeurs argentins se sont rendus sur le terrain pour tenter de calmer les supporters, mais les affrontements se sont poursuivis. Les hommes de Lionel Scaloni sont rentrés aux vestiaires, contrairement aux Brésiliens, emmenés par Fernando Diniz, qui sont restés sur la pelouse.

Après quelques minutes, la police a réussi à créer un cordon de sécurité et à isoler les supporters argentins, ce qui a permis de calmer les esprits. Les vainqueurs de la Coupe du Monde sont finalement revenus sur le terrain et le match a pu se poursuivre, se terminant par une victoire 1-0 des visiteurs, avec un seul but de Nicolas Otamendi de Benfica. Cela a valorisé aux Canarinhos leur première défaite à domicile dans un match de qualification pour la Coupe du Monde au Maracanã.

Pour approfondir :   L'Ex coach de Faris Moumbagna encense le joueur :« il a d'immenses capacités physiques »

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

GIPHY App Key not set. Please check settings

    Stéphane Mbia et Rigobert Song (c) Dr

    Stéphane Mbia soutient Rigobert Chanson : « Un bon travail en cours pour les Lions indomptables du Cameroun »

    Lionel Messi (c) Droits réservés

    Cet incroyable record de Diego Maradona et Michael Jordan que Lionel Messi pourra bientôt battre