in ,

Valery Ndongo : « Les Lions n’ont rien gagné avec Eto’o »

Dans un texte sobre paru ce mardi, l’humoriste, comédien et metteur en scène camerounais a dressé, avec son style ironique caractéristique, le bilan de Samuel Eto’o à Tsinga (siège de la Fecafoot).

Valery Ndongo : « Les Lions n'ont rien gagné avec Eto'o »

«Je remarque que depuis hier, sur Facebook, tout le monde semble défendre Eto’o en disant : “Les gens sont jaloux de lui”, “Est-ce que quand Eneo coupe le courant, c’est lui ?”, “Est-ce que c’est lui qui a augmenté le prix du carburant ?” etc… De nombreux influenceurs, notamment David Eto’o, son petit frère modèle, écrivent sur les réseaux sociaux que les critiques envers Samuel Eto’o sont motivées par la jalousie et l’espoir d’un bon divertissement pour se calmer.

Soyons clairs. Eto’o NDEM pour la simple raison qu’il a suscité un espoir incroyable, a fait des promesses, et malheureusement pour lui, les résultats qu’il a promis n’ont pas été au rendez-vous.

Est-ce que quelqu’un lui a demandé de nous dire qu’on allait gagner la Coupe du Monde au Qatar ? Non. Lui-même a parlé et nous a enflammés. Est-ce que quelqu’un lui a demandé d’être omniprésent autour des Lions ? Non.

Il est partout et nous sommes déçus. La loi du football est simple et ingrate : si tu gagnes, tu es un héros, si tu perds, tu es l’homme à abattre. Point. Eto’o le sait. Il ne faut pas venir pleurer pour lui, il sait se défendre.

Le problème d’Eto’o est qu’en dehors du terrain, il ne parvient pas à trouver le même génie qu’il avait comme joueur. Il promet trop de choses avant de les réaliser et quand la moitié n’est même pas accomplie, il ne faut pas être surpris qu’on l’insulte, car il aime ça, il en joue contre ses détracteurs et sait gérer le retour de bâton… même si ça devient de plus en plus difficile.

On dit qu’il a voulu démissionner et que le comité exécutif de la Fecafoot, qui aurait dû démissionner aussi dans la foulée, a refusé sa démission. Soit c’est du théâtre, soit le gars est bien formé par les gens du R. En tout cas, que Tenor, Lady Ponce, David Eto’o, etc. arrêtent de vouloir culpabiliser les Camerounais dans l’échec de la Fecafoot.

Est-ce que quelqu’un l’avait obligé à aller nous expliquer sur le perron d’Etoudi que c’est Paul Biya qui l’a aidé à avoir la carrière qu’il a eue et que par conséquent, son vote ne souffrait d’aucun doute ? Donc, si aujourd’hui les gens font le raccourci de l’associer aux échecs du candidat qu’il a voté, c’est normal, alors qu’il gère le retour comme il sait le faire.

Maintenant qu’il y a l’augmentation du prix du carburant et des difficultés de la vie, au lieu de nous embrouiller avec les affaires d’Eto’o, concentrons-nous sur ces questions. Les Lions ont été éliminés lors de la CAN 2024 en Côte d’Ivoire, et le président de la Fecafoot est en partie responsable. Point. Maintenant que le carburant a augmenté, concentrons-nous là-dessus. Point.

Et puis, vous n’avez pas besoin de chercher des excuses pour protéger votre gombo auprès du pitchichi, nous aussi on l’aime et c’est pour cela que la déception est grande quand on le voit promettre le ciel et ne pas atteindre le sommet du Mont Cameroun.»

Pour approfondir :   Alain Denis Ikoul de Cfoot condamne encore la mauvaise gestion de la Fecafoot

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

GIPHY App Key not set. Please check settings

    CIV vs RDC - CAN 2023 © Droits réservés

    CAN 2023 : Tops et Flops de la rencontre Côte d’ivoire – RDC

    Mbeumo et Salah © Droits réservés

    Bryan Mbeumo et Mohamed Salah dans le top 30 des joueurs les plus rapides du monde