in , ,

Un célèbre Lion indomptable : « Jouer pour le Cameroun était la chose la plus naturelle, je n’ai aucun sentiment pour la France »

L’ancien international camerounais Benoît Assou-Ekotto justifie son choix du Cameroun au détriment de la France.

Un célèbre Lion indomptable : « Jouer pour le Cameroun était la chose la plus naturelle, je n’ai aucun sentiment pour la France »

Binational, Benoît Assou-Ekotto a rejoint les Lions indomptables sous les ordres d’Otto Pfister en 2009. Il dispute la CAN 2010 et les mondiaux 2010 et 2014 avec le maillot vert-rouge-jaune. Bien que l’aventure camerounaise n’ait pas été couronné de succès au regard des fiascos qu’auront été les deux coupes du monde disputés, l’ancien arrière gauche de Tottenham n’a jamais regretté son choix pour les Lions indomptables. «Jouer pour le Cameroun était une chose naturelle et normale. Je n’ai aucun sentiment pour l’équipe de France, elle n’existe tout simplement pas. En France, quand on demande aux gens de ma génération : « D’où venez-vous ? », ils répondent, du Maroc, de l’Algérie, du Cameroun ou d’ailleurs ».

Le racisme dans le football français

Pour Assou-Ekotto, la stigmatisation des joueurs étrangers est monnaie courante en France. En Angleterre par contre, on assiste de moins en moins à ce types de comportements. « Ce qui m’a étonné en Angleterre, c’est que lorsque je pose la même question à des gens comme Lennon et Defoe, ils me répondent : « Je suis Anglais ». C’est l’une des choses que j’aime dans la vie ici », a-t-il déclaré dans une interview accordée à The Guardian.

Pour approfondir :   Bundesliga : Dortmund s'écroule face à Choupo-Moting et le Bayern

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

GIPHY App Key not set. Please check settings

    Eliminatoires CAN 2023 : Mohamed Salah et trois nouvelles pépites d’Europe pour sauver l’Egypte de la dernière place

    Eliminatoires CAN 2023 : Mohamed Salah et trois nouvelles pépites d’Europe pour sauver l’Egypte de la dernière place

    Algérie : Après Aouar, 2 nouvelles petites de France choisissent l’Algérie

    Algérie : Après Aouar, 2 nouvelles petites de France choisissent l’Algérie