in , ,

Un ancien international Ivoirien : « Samuel Eto’o a le même respect que les Chefs d’Etat Africains »

L’ancien footballeur international ivoirien, Serey Dié, a partagé des éloges inhabituels à l’égard du président de la FECAFOOT, Samuel Eto’o.

Samuel Eto'o © Droits réservés
Samuel Eto'o © Droits réservés

Dans une interview avec RTI 2, il a déclaré :

« Les aînés comme Samuel Eto’o sont des exemples en Afrique. En dehors des terrains de football où il m’a inspiré, il est également le mari de ma cousine, Georgette.

 

Il a été un grand frère pour moi, me conseillant même dans le domaine des affaires. Il m’a encouragé à envisager ma carrière après le football en investissant dans l’immobilier, et m’a recommandé d’acheter des propriétés partout où je vais.

À bord de son jet privé, il m’a fait visiter en trois jours ses vastes propriétés à Madrid (lorsqu’il était au Real), Majorque, Barcelone (lorsqu’il était au Barça), Gênes (chez Sampdoria), Londres (chez Chelsea), Milan (chez l’Inter), et j’avais déjà vu ses propriétés à Istanbul lors de l’anniversaire de ma sœur Georgette.

J’avais également visité ses maisons à Paris après un concert des Magic System. Nous sommes même allés à Moscou dans sa résidence avec Didier Drogba pour lui rendre visite…

C’est grâce à ses conseils que j’ai pu acheter des maisons dans certaines villes européennes où j’ai joué. Son modèle d’investissement devrait être suivi par les jeunes footballeurs ivoiriens.

Eto’o est très respecté en Afrique, du nord au sud, d’est en ouest. Il a même le respect des chefs d’État africains…»

Pour approfondir :   CAN 2023 : des supporters Nigérians encore bloqués en Côte d'ivoire pour cette étonnante raison

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

GIPHY App Key not set. Please check settings

    Ilias Chair - Maroc © Droits réservés

    Voici l’international Marocain condamné à 2 ans de prison

    Des supporters Nigérians © Droits réservés

    CAN 2023 : des supporters Nigérians encore bloqués en Côte d’ivoire pour cette étonnante raison