in ,

Ligue de football féminin/Alain Denis Ikoul : « ce chèque cache des frustrations de nombreux acteurs acteurs de la Guinness Super League »

Alain Denis Ikoul, journaliste renommé de Cfoot, a livré son analyse sur la controverse des primes dans la ligue de football féminin ce lundi 27 mai 2024 sur la plateforme du média.

Alain Denis Ikoul © Droits réservés
Alain Denis Ikoul © Droits réservés

Sans détour, Alain Denis Ikoul, célèbre pour ses prises de position sans compromis à l’égard de la Fecafoot, a exposé en détail l’affaire des chèques dans la Guinness Super Ligue, qu’il qualifie de manœuvre douteuse.

« FC Ebolowa a été sacré champion du Cameroun samedi dernier, et contrairement aux années précédentes, c’est un chèque d’un million qui a été présenté au public et remis au club. L’image pouvant prêter à confusion, et aucune communication n’ayant été faite sur le sujet, la presse nationale EN TOUTE LOGIQUE, a informé l’opinion publique de ce montant somme toute curieux, sans qu’il n’y ait de démenti formel de qui que ce soit à la fédération (LFFC). La rédaction de CFOOT a essayé d’en savoir davantage sur ce montant auprès de responsables, mais s’est comme d’habitude heurtée à un silence à la limite dédaigneux. Certains confrères ont ont apporté des clarifications, sans plus. Sauf qu’à la vérité, ce chèque cache les frustrations et le courroux de nombreux “acteurs du football féminin, (la LFFC y compris)” vis-à-vis de la fédération, mais surtout le malaise du Top Sponsor vis-à-vis de cette fédération de plus en plus à l’agonie. J’EXPLIQUE !

Il faut d’entrée de jeu dire aux camerounais que les derniers champions du Cameroun en matière de football féminin n’ont toujours PAS encore reçu leur prime de la fédération. Lekié fille le champion 2023 et ses poursuivants, n’ont reçu même pas un Kopeck de la fédération. À l’arrivée de cet exécutif, monsieur Eto’o a promis doubler les salaires des filles, de 50 à 100 mille, sauf que cela n’a même pas tenu 3 mois, que le plus grand exécutif de l’histoire de la fédération faisait déjà rétropédalage. Voici déjà la troisième saison, pas un seul franc n’a augmenté: Quid des grosses annonces, bonjour Jean Bruno Tagne ! », a-t-il d’abord affirmé.

Pour approfondir :   Reading FC : Ben Elliott confirme son ascension !
Fc Ebolowa Guinness Super League (C) Droits réservés
Fc Ebolowa Guinness Super League (C) Droits réservés

Un exécutif pas honnête ?

En deuxième partie de son propos, le journaliste a mis un accent sur les promesses faites par L’exécution  de la Fecafoot avant l’entame du championnat.

« En effet c’est cet exécutif qui a promis payer 20 millions au champion, 15 au vice et 10 pour le 3e. Sauf qu’au jour d’aujourd’hui, le tableau est sombre, l’ardoise est insoutenable, il peine à tenir cette promesse, et je prends à témoin le 5 premiers du dernier championnat (2022-2023). Le Top Sponsor s’étant donc rendu compte que son nom devrait être associé à cette fédération qui peine à respecter ses engagements, a décidé cette fois de remettre sa part de prime d’encouragement, soit 1 million pour le champion (d’où le chèque), et 500 mille pour chacun des deux poursuivants, en solitaire, pour certainement se désolidariser de cette fédération qui promet sans jamais payer. Cela est aussi observable dans le payement des salaires des filles cette saison, où le Sponsor a décidé de se désolidariser de cette fédération en payant LUI-MÊME directement les joueuses, pour éviter le chantage de la fédération aux clubs et aux joueuses: conséquence, on a entendu moins de revendications de salaires cette saison. Aujourd’hui, donc difficile de savoir si FC Ebolowa et ses poursuivants vont recevoir leurs primes, lorsqu’on sait que celles de la saison dernière restent non soldées. Et la situation n’est pas moins dramatique chez les hommes.

Au jour d’aujourd’hui, ne me demandez pas ce qu’est devenu le très brillant projet de « Co-Sponsoring » initié l’an dernier par le Top Sponsor pour davantage aider les clubs et le football féminin. Qu’a fait la fédération pour faire prospéré ce projet dans lequel beaucoup d’entreprises étaient prêtes à mettre beaucoup de millions ? Notre rédaction dispose de nombreuses informations sur ce sujet et sur ce championnat féminin, mais nous les gardons pour la prochaine édition de votre émission Le Onze Entrant.

En attendant, si vous voulez que CFOOT parle des primes de cette saison, mettons nous d’abord ensemble pour demander à la FECAFOOT que payer celles de la saison dernière. », a-t-il déclaré.

Pour approfondir :   Marc Brys : la nouvelle « Marque » des Lions indomptables du Cameroun !

L’équipe de rédaction de Lattaquant.com va examiner cette information qui est encore loin d’être concluante.


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

GIPHY App Key not set. Please check settings

    Jean Pierre Nsame - lion indomptable © Droits réservés

    Jean Pierre Nsame : une victime des lions indomptables ?

    Bryan Mbeumo - Brentford © Droits réservés

    Brentford : voici le bilan de Bryan Mbeumo chez les Bees