in ,

Alain Denis Ikoul : « quand tu travailles avec Samuel Eto’o, il faut renoncer à sa propre liberté »

Le journaliste sportif Alain Dénis Ikoul de Cfoot fait partie des hommes identifiés comme les plus critiques envers Samuel Eto’o. Certains pensent qu’il critique Eto’o parce qu’il est à la recherche d’un poste à la Fédération Camerounaise de Football (Fécafoot).

Alain Denis Ikoul - Samuel Eto'o © Droits réservés
Alain Denis Ikoul - Samuel Eto'o © Droits réservés

Dans une interview avec nos confrères de Médiatude, Dénis Ikoul a été interrogé sur sa volonté d’accepter une proposition de Samuel Eto’o pour travailler à la Fécafoot. Sa réponse a été catégorique : non.

« Impossible! Je suis un homme qui aime la liberté. Et avec Samuel, il faut pouvoir renoncer à sa propre liberté pour travailler avec lui. Et pour moi, c’est impossible dans ces conditions. Aujourd’hui, tous les employés de la fédération sont malheureux, tristes et pas du tout épanouis. Ils vivent le martyr à la fédération. Ils découvrent certaines décisions sur les réseaux sociaux, alors que certaines de ces décisions devraient dépendre d’eux; ils n’ont le droit de décider de rien, même quand ça concerne leur domaine de compétence. Aujourd’hui, même pour écrire le score d’un match des Lions sur la page Facebook de la fédération, il faut avoir l’autorisation du boss. Je n’invente rien, il y a des témoignages », a déclaré Ikoul.

Pour approfondir :   Marc Brys rencontre André Onana, la toile réagit !

Le journaliste sportif qui  fait parti du top 10 des hommes de médias qui prennent toujours position sur les actes de l’ancien attaquant du FC Barcelone reste donc focus sur ses intentions.

« D’ailleurs, je pense qu’on est beaucoup plus aujourd’hui dans une sorte de “Fédération Camerounaise des Fans de Samuel Eto’o” que dans une Fécafoot au sens propre du terme, parce que tous les membres de la fédération sont exclus de cette institution les uns après les autres. Les clubs, les corps de métiers, les ligues, le gouvernement et même la presse, il faut désormais “faire la danseuse du président” pour ne pas être exclu de la fédération et de son siège. Dans de telles conditions d’hypertrophie de l’autorité présidentielle, impossible pour Ikoul de cohabiter. D’ailleurs, quand on est à CFOOT, on n’a pas grand-chose à envier à un salarié de la fédération », a-t-il ajouté.

Rappelons qu’à l’exception d’Alain Denis Ikoul, vous trouverez sur Lattaquant.com une liste de personnalités qui s’opposent à Samuel Eto’o depuis son accession à la tête de la Fécafoot.

Pour approfondir :   Classement FIFA Avril 2024 : Voici le surprenant rang du Cameroun

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

GIPHY App Key not set. Please check settings

    Lionnes du Volley-ball (C) Droits réservés

    Volley-ball : Les anciennes Lionnes obtiennent leurs diplômes d’entraîneur

    Kylian Mbappé (C) Droits réservés

    Equipe de France : Kylian Mbappé indisponible pour la suite de l’Euro 2024 ?