in ,

Karl Toko Ekambi : bientôt l’heure du choix parmi plusieurs prétendants

L’international camerounais ne manque pas de sollicitations sur le marché des transferts. Entre la Turquie et l’Arabie Saoudite, il va devoir se décider.

Karl Toko Ekambi : bientôt l'heure du choix parmi plusieurs prétendants
Karl Toko Ekambi (c) Droits réservés

Karl Toko Ekambi, l’attaquant international camerounais, est l’objet de plusieurs sollicitations de clubs en Europe et en Asie. Depuis qu’il a exprimé son désir de quitter l’Olympique Lyonnais, de nombreux clubs se sont renseignés sur lui. Le champion turc, Galatasaray, s’intéresse à lui et a pris des informations sur le joueur. De plus, Besiktas Istanbul, où évolue son coéquipier Vincent Aboubakar, aurait fait une offre de 2,5 millions d’euros à l’Olympique Lyonnais. La Turquie est donc active pour s’assurer les services de l’ailier camerounais, qui a auparavant joué à Villarreal.

L’Arabie Saoudite en pôle

Par ailleurs, le club saoudien Al-Shabab, basé à Riyad, s’intéresse vivement au profil du joueur camerounais. Selon RMC Sport, le club saoudien aurait déjà formulé une offre pour le joueur de 30 ans. Le Stade Rennais, qui semblait ne pas vouloir conserver le joueur en fin de saison, pourrait également être intéressé selon les médias français.

À l’âge de 30 ans, Karl Toko Ekambi suscite toujours l’intérêt de plusieurs clubs. Selon nos informations, le joueur camerounais serait très motivé par l’idée d’une aventure en Arabie saoudite, où un salaire conséquent lui serait proposé. Après Devis Epassy et Fai Collins, l’Arabie saoudite pourrait bientôt accueillir un autre international camerounais de renom.

Pour approfondir :   People : À Combien s'élève la fortune de Cristiano Ronaldo ?

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

GIPHY App Key not set. Please check settings

    Décédé il y a 20 ans jour pour jour, voici le palmarès monumental de Marc-Vivien Foé

    Décédé il y a 20 ans jour pour jour, voici le palmarès monumental de Marc-Vivien Foé

    Odion Ighalo : « tout le Nigeria voulait m'enterrer vivant »

    Odion Ighalo : « tout le Nigeria voulait m’enterrer vivant »