in ,

Jean Lambert Nang Analyse le Profil du Prochain Entraîneur des Lions Indomptables

Le journaliste Jean Lambert Nang dans une interview sur Info TV, a mis en avant l’importance pour le prochain entraîneur des Lions indomptables d’être compatible avec l’équipe nationale du Cameroun et ses joueurs actuels.

Jean Lambert Nang - Rigobert Song © Droits réservés
Jean Lambert Nang - Rigobert Song © Droits réservés

« Est-ce que les joueurs que nous avons aujourd’hui ne peuvent pas être sélectionnés par un coach camerounais ayant ces compétences-là. Eto’o n’est plus sur le terrain et parce qu’un coach, c’est en fonction des joueurs », a-t-il souligné lors de son intervention dans l’émission « Libre Expression », dimanche, sur Info TV.

Pour Nang, la question du profil du futur sélectionneur doit être prioritaire. « Vous voulez quoi, un formateur ? Parce qu’aujourd’hui on a des joueurs qui n’ont même pas le niveau. Je crois qu’on ne peut pas dissocier la qualité des joueurs sur le terrain de la compétence d’un sélectionneur. Et on ne peut pas vouloir jouer comme Manchester City avec des joueurs, je ne vais pas citer un club camerounais. (…) Pour prendre un Camerounais, il faudrait que nous soyons nous-mêmes tolérants, patients, et que nous lui fassions confiance sur la durée », a-t-il recommandé.

De plus, le journaliste a rappelé l’objectif de victoire constant pour le Cameroun. « Mais qu’est-ce que nous avons sur le terrain comme compétence, comme ressources avant de nous projeter vers la victoire », a conclu Jean Lambert Nang.

Pour approfondir :   Ligue Europa : Atalanta force un match nul contre l'OM et Moumbagna

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

GIPHY App Key not set. Please check settings

    Wilfried Nathan Douala © Droits réservés

    Fecafoot : Wilfried Doualla de Victoria United exclu des Play-offs pour fraude sur son âge

    Francis Ngannou © Droits réservés

    Francis Ngannou se confie sur son état d’esprit : « je me suis réveillé le matin et ce n’était pas ma journée »