in ,

CHAN 2023 : La qualification de l’Algérie face à la Côte d’Ivoire entachée de polémiques arbitrales

Les Fennecs locaux ont rallié le dernier carré grâce à un pénalty obtenu dans les deniers instants du match.

CHAN 2023 : La qualification de l’Algérie face à la Côte d’Ivoire entachée de polémiques arbitrales

Le choc des quarts a tourné en faveur des Fennecs locaux. D’entrée, les hommes de Madjid Bougherra se procuraient deux énormes occasions avec une tête de Draoui expédiée sur l’extérieur du poteau puis une tête de Mahious détournée in extremis par Ayayi et dégagée en catastrophe sur le poteau par Souleymane Coulibaly ! A l’image de ce coup franc de Salifou Diarrassouba qui manquait d’être repris d’un rien à bout portant, les Ivoiriens restaient toutefois menaçants et Guendouz l’apprenait à ses dépens. Trahi par une passe en retrait suicidaire d’Abdellaoui, le gardien fauchait Karamoko en dehors de la surface et touchait le ballon de la main au passage. Après recours à la VAR l’arbitre mauritanien Abdel Aziz Bouh décidait d’exclure le portier, effondré et en larmes (20e). Mais les Eléphants ne profitaient pas longtemps de leur supériorité numérique et Attohoula laissait à son tour son équipe à dix pour avoir laissé traîner son pied dans les parties intimes de Belkhiter.

Pour approfondir :   Samuel Eto'o et l'Algérie se sont réconciliés !

L’Algérie sur le gong !

Derrière, on assistait avant et après la mi-temps à une domination de l’Algérie, qui manquait toutefois de maîtrise, si bien qu’une occasion en répondait à une autre de chaque côté du terrain. Durant la dernière demi-heure, le match s’assimilait tout de même de plus en plus à un sens unique en faveur des Fennecs avec des situations qui s’accumulaient dans la surface ivoirienne (même si les hommes de Soualiho Haidara disposaient aussi d’une balle de hold-up, gâchée par Zougrana).

Mais la précision faisait défaut dans le dernier geste, à l’image de cette reprise de Laouafi qui fuyait le cadre puis de cette tête plongeante de Mahious trop molle pour inquiéter Ayayi. C’est pourtant de l’attaquant que venait la délivrance au bout du temps additionnel. D’abord lorsqu’il était taclé dans la surface de manière irrégulière par Siahoune, provoquant un penalty logique. Puis lorsque le buteur de l’USM Alger se chargeait de le transformer en faisant exulter tout un stade (1-0, 90e+6). Quel finish, les Fennecs sont en demi-finales de leur CHAN ! Ils y affronteront mardi le vainqueur de Niger-Ghana, programmé samedi.

Pour approfondir :   "On a zéro cohésion" : Nicolas Pépé fait des révélations surprenantes sur les problèmes de la sélection ivoirienne

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

GIPHY App Key not set. Please check settings

    Comment Marseille a réussi à convaincre la pépite Ounahi

    Comment Marseille a réussi à convaincre la pépite Ounahi

    Qui est Soufiya Ngueleu, la nouvelle pépite convoquée chez les Lionnes indomptables pour le barrage du mondial 2023

    Qui est Soufiya Ngueleu, la nouvelle pépite convoquée chez les Lionnes indomptables pour le barrage du mondial 2023