in ,

CAF : Encore une mauvaise nouvelle pour Samuel Eto’o

Samuel Eto’o ne connaîtra pas de répit pour ces prochains jours. L’ancien attaquant légendaire de l’équipe nationale du Cameroun enchaîne les mauvaises nouvelles. Entre le décès de son père, l’ingérence forcée du ministère des Sports sur sa présidence à la FECAFOOT et désormais, une audition tendue à la CAF, c’est la totale.

Samuel Eto'o © Droits réservés
Samuel Eto'o © Droits réservés

Actuel président de la Fédération Camerounaise de Football (FECAFOOT), Samuel Eto’o est convoqué par la Confédération Africaine de Football (CAF) au Caire le 17 avril 2024. Cette convocation survient dans un contexte particulièrement délicat, alors que Samuel Eto’o est plongé dans les cérémonies funéraires de son père.

Selon la presse locale, sa présence est requise en Égypte la semaine prochaine, suscitant ainsi diverses spéculations quant à ses implications futures à la tête de la FECAFOOT, bien que l’organisation n’ait pas encore émis de déclaration officielle à ce sujet. Le journal africaintelligence rapporte que l’ancien attaquant des Lions Indomptables devra s’expliquer devant la CAF sur des accusations portant sur une possible influence dans la promotion de certaines équipes de la deuxième division camerounaise vers la première division.

Eto’o et le trop plein d’enquêtes

Parmi celles-ci figure le Victoria United Football Club, champion de la saison 2022-2023, dont le président, Valentin Nkwain, entretient des liens réputés étroits avec Eto’o. En réponse aux allégations, celui çi a déclaré n’avoir reçu aucune notification officielle des accusations portées contre lui, tout en déplorant ce qu’il considère comme une communication préjudiciable et malveillante de la part de la CAF.

Pour approfondir :   « Samuel Eto’o est le responsable de nos problèmes » : un président de club règle ses comptes avec le président de la Fecafoot

Précédemment, dans un communiqué daté du 9 août 2023, la CAF avait annoncé l’ouverture d’une enquête suite à des signalements de comportements présumés inappropriés de la part de Samuel Eto’o, sans toutefois révéler l’identité des plaignants. L’instance avait évoqué des accusations graves, tout en rappelant la présomption d’innocence de l’ancien joueur du FC Barcelone et de l’Inter Milan. Depuis cette déclaration, la CAF n’a pas fourni de détails supplémentaires sur l’état de l’enquête en cours.

De son côté, la légende Camerounaise maintient sa position, affirmant ne pas avoir été informé des accusations et critiquant la communication de la CAF. L’issue de la convocation prévue le 17 avril au Caire est donc scrutée avec une grande attention, car elle pourrait avoir des répercussions significatives sur la gouvernance du football au Cameroun. Et au pays, Samuel Eto’o vit un calvaire mais peut compter sur Roger Milla. Lors d’une interview avec l’animateur Serge Tamba, Roger Milla a discuté des enjeux entourant la présidence de Samuel Eto’o à la FECAFOOT.

Roger Milla réitère son soutien à Eto’o

Malgré les débats, Roger Milla a souligné les progrès réalisés dans le football local, notamment l’organisation régulière de championnats professionnels, une augmentation de l’affluence dans les stades et une amélioration du statut des joueurs. Pour lui, Eto’o a véritablement révolutionné le football camerounais et devrait rester déterminé malgré les critiques. Selon lui, la tension entourant l’ancien attaquant du Barça trouve son origine dans la jalousie de certains.

Pour approfondir :   Éliminatoires mondial 2026 : voici ce qu'il faut savoir sur les prochains matchs des lions indomptables !

« Notre championnat s’est considérablement développé. Tout est bien orchestré. Président, je suis toujours présent au stade pour assister aux matchs. Reste fort. Ne laisse personne te détourner. Certains sont envieux du travail que tu accomplis. En tant que joueurs, nous sommes très satisfaits de tes efforts et nous t’encourageons à persévérer dans cette voie », pense-t-il.

Notons que depuis son accession à la présidence de la FECAFOOT en décembre 2021, Samuel Eto’o Fils a été au centre de nombreuses controverses, suscitant des actions en justice contestataires de sa direction.


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

GIPHY App Key not set. Please check settings

    Badra Ali Sangaré © Droits réservés

    L’international Badra Ali Sangaré : « je n’ai rien envier à André Onana » ( Vidéo )

    Samuel Eto'o & André Onana © Droits réservés

    Un analyste Sportif Camerounais : « Vous ne pouvez pas créer des clans et accuser Onana d’avoir choisi un clan »