in ,

Samuel Eto’o victime d’une campagne de sabotage par la CAF ?

Dans un récent article du journal camerounais “The Guardian”, il est rapporté que le président de la Fédération camerounaise de football (Fecafoot), Samuel Eto’o, a fait face à des difficultés lors de sa tentative de rencontrer la Confédération africaine de football (CAF) pour clarifier une affaire délicate.

Samuel Eto'o © Droits réservés
Samuel Eto'o © Droits réservés

Selon les informations fournies par “The Guardian”, Samuel Eto’o et le président de Victoria United sont attendus au Caire en Égypte le mercredi 17 avril 2024 pour être auditionnés dans une affaire impliquant des enregistrements audio les incriminant. Ces enregistrements ont été soumis à la CAF par un groupe de présidents de clubs, dont Henri Njalka Quand, ancien quatrième vice-président de la fédération.

L’article révèle également que les avocats de Samuel Eto’o ont accusé Véron Mosengo-Omba, secrétaire général de la CAF, de multiples violations du code d’éthique de la FIFA lors de l’enquête sur des allégations de trucage de matchs. Les avocats, dirigés par Antoine Vey, affirment que Mosengo-Omba aurait ouvert l’enquête dans le but de créer une “publicité négative” autour de Samuel Eto’o.

Malgré les tentatives d’Eto’o pour organiser une audience avec la CAF, celles-ci ont été ignorées jusqu’à ce qu’une plainte soit déposée auprès de la FIFA. Samuel Eto’o conteste fermement l’enregistrement incriminant, affirmant qu’il ne fournit aucune preuve de sa participation présumée au trucage de matchs.

Pour approfondir :   Côte d'Ivoire : Mauvaise nouvelle pour Emerse Faé

Alors que l’issue de cette affaire reste incertaine, Samuel Eto’o continue de se battre pour son intégrité et son avenir dans le football africain, conclut « The Guardian ».


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

GIPHY App Key not set. Please check settings

    Samuel Eto'o © Droits réservés

    Samuel Eto’o attendu au siège de la CAF ce mercredi

    Alexandre Song - Hugo Ekitike © Droits réservés

    Alexandre Song vante Hugo Ekitike