in ,

TAS : des nouvelles inquiétantes pour Samuel Eto’o

Une polémique secoue le monde du football au Cameroun alors que Samuel Eto’o et une faction de la Fecafoot se retrouvent au cœur d’une bataille juridique devant le Tribunal arbitral du sport (TAS) à Lausanne, en Suisse. Cette affaire, exposée par Jeune Afrique, découle de tensions persistantes au sein de la Fecafoot.

Samuel Eto'o © Droits réservés
Samuel Eto'o © Droits réservés

En effet, Le 15 mars dernier, 55 plaignants, dont des clubs, des dirigeants et la Ligue de football professionnel du Cameroun, ont saisi le TAS, demandant la suspension de Samuel Eto’o de toute activité footballistique pendant huit ans, ainsi que celle de treize membres du Comité exécutif de la Fecafoot pour six ans.

Les accusations portées contre ce dernier et ses collègues incluent des violations présumées du Code d’éthique de l’instance dirigeante du football au Cameroun, notamment la rupture unilatérale du contrat avec Le Coq Sportif, des allégations de matchs truqués, la signature d’un contrat d’ambassadeur avec une société de paris sportifs, et des antécédents judiciaires de fraude fiscale, faisant référence à sa condamnation par la justice espagnole en juin 2022.

De plus, malgré des efforts infructueux de résolution en interne, la Fecafoot n’a pas répondu de manière satisfaisante aux demandes des plaignants, les poussant à saisir le TAS. Les enjeux de cette affaire sont considérables pour le football camerounais, et Jeune Afrique continuera de suivre son évolution.

Pour approfondir :   Samuel Eto'o attendu au siège de la CAF ce mercredi

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

GIPHY App Key not set. Please check settings

    Joël Matip - Liverpool © Droits réservés

    Joël Matip veut poursuivre avec Liverpool

    André Onana - Manchester United © Droits réservés

    Top 10 des joueurs Camerounais les plus chers de la Saison 2023/2024