in , ,

Patrice Motsepe pleure le décès du jeune ivoirien Mustapha Sylla

La côte d’Ivoire de football est en deuil depuis dimanche dernier et le président de la CAF n’est pas resté indifférent, constate L’attaquant.com.

Patrice Motsepe pleure le décès du jeune ivoirien Mustapha Sylla

Le Président de la CAF, Dr Patrice Motsepe, a exprimé son amertume et sa tristesse suite au décès tragique du jeune ivoirien Sylla Moustapha qui s’est effondré sur le terrain lors du match de Ligue 1 LONACI entre son club, le Racing Club d’Abidjan et le SOL FC au stade Robert Champroux en Côte d’Ivoire.

Un communiqué publié

Moustapha, qui évoluait au poste de latéral gauche, n’avait que 21 ans au moment de son décès. Le Dr Motsepe et la famille de la CAF pleurent le décès tragique d’une si jeune vie qui a montré des promesses sur le terrain de football. La CAF transmet ses plus sincères condoléances à la famille de Sylla Moustapha, au Président de la Fédération Ivoirienne de Football Idriss Diallo, à la famille du Racing Club d’Abidjan et au peuple ivoirien en ce moment de deuil, lit-on dans un communiqué publié sur Cafonline. Comme Motsepe, d’autres personnalités se sont exprimées sur le sujet ; c’est le cas de l’ex internationale ivoirien Didier Drogba. Le candidat déchu aux dernières élections de la FIF a critiqué le laxisme de l’exécutif actuel concernant les visites médicales obligatoires pour prévenir les morts brusques sur le terrain.

Pour approfondir :   Evan Ndicka en Côte d’Ivoire, le coup de gueule d’un journaliste camerounais : « le Cameroun est devenu une destination dangereuse pour les footballeurs »

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

GIPHY App Key not set. Please check settings

    Voici l’offre folle préparée par Chelsea pour Victor Osimhen

    Voici l’offre folle préparée par Chelsea pour Victor Osimhen

    Fecafoot : Samuel Eto’o en guerre avec les présidents de club, voici les raisons

    Fecafoot : Samuel Eto’o en guerre avec les présidents de club, voici les raisons