in , ,

Francis Ngannou : « j’ai hâte de monter sur le ring »

Le 8 mars prochain, Francis Ngannou, originaire du Cameroun, s’apprête à affronter Anthony Joshua dans ce qui sera son deuxième combat de boxe. Après avoir stupéfait le monde en dominant Tyson Fury il y a cinq mois, Ngannou se prépare à faire son retour sur le ring.

Francis Ngannou © Droits réservés
Francis Ngannou © Droits réservés

En effet, loin des cages de MMA où il a laissé une marque indélébile, le combattant camerounais aspire à se forger une réputation dans le noble art. Après avoir terrassé Tyson Fury, il se mesure maintenant à Anthony Joshua, un Anglais d’origine nigériane. À seulement quatre jours de ce combat très attendu, Ngannou se dit prêt.

« Je me sens bien. Je suis très excité. J’ai achevé mon camp hier. Ces huit dernières semaines ont été exigeantes, mais sentir que vous avez tout donné est incroyable. J’ai hâte de monter sur le ring », déclare-t-il dans une interview avec Sky Sport.

Bien qu’il admette être moins technique que les boxeurs aguerris, Francis Ngannou reste convaincu de sa force brute.

« Je crois que si je touche quelqu’un, je peux le mettre KO. Maintenant, la question est de savoir comment toucher. C’est là que réside la difficulté. Dans cette division, presque tous les combattants peuvent mettre leur adversaire KO. Il faut apprendre à gérer cette puissance et cette énergie du premier au dernier round, même sur dix rounds. Il faut être capable de frapper fort et de mettre KO malgré la fatigue et autres. C’est comme un jeu d’échecs », prévient le natif de Batié, âgé de 37 ans.

Pour approfondir :   Ligue 1 : Darlin Yongwa et Lorient humiliés par Nice

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

GIPHY App Key not set. Please check settings

    Sénégal CAN 2023 (c) Droits réservés

    Sénégal : Voici les deux matchs officiels confirmés pour les lions de la Téranga

    Didier Lamkel Zé © Droits réservés

    Didier Lamkel Zé : « pour moi, Rigobert Song n’a pas respecté sa parole »