in ,

CAA 2024 : Cyrille Tollo tacle Crépin Nyamsi !

Suite à des critiques publiques concernant l’organisation défaillante des Championnats d’Afrique d’Athlétisme, Jean Crépin Nyamsi a été recadré par Cyrille Tollo, conseiller technique numéro 2 au Ministère des Sports.

Cyrille Tollo - Jean Crépin Nyamsi © Droits réservés
Cyrille Tollo - Jean Crépin Nyamsi © Droits réservés

Votre media Lattaquant.com vous présente les déclarations de Cyrille Tollo  :

« Il est important de comprendre que l’organisation des Championnats d’Afrique d’Athlétisme ne relève pas directement du Ministère des Sports. Le gouvernement alloue les ressources nécessaires et coordonne l’événement, mais ce sont la Fédération Camerounaise d’Athlétisme et la Confédération Africaine d’Athlétisme qui en assument la responsabilité principale. Le MINSEP n’intervient pas dans la mobilisation, la communication, le transport et l’hébergement des athlètes, ni dans les aspects techniques des compétitions.

Les réunions présidées par le ministre visent principalement à suivre l’avancement de l’organisation et à rendre compte à la hiérarchie, sachant que l’événement est parrainé par le Président de la République. Elles permettent également de garantir la sécurité et la santé publique pendant la compétition.

Je me réjouis de voir que l’implication du MINSEP a permis à certains Camerounais de découvrir l’athlétisme, diversifiant ainsi l’intérêt au-delà du football. Cependant, il est essentiel de souligner que la Coupe d’Afrique des Nations de football demeure le seul événement dont le gouvernement assume entièrement l’organisation, en collaboration avec la CAF. Nous avons organisé avec succès la CAN en janvier 2022. Les autres événements sportifs sont du ressort des fédérations.

Je suis en faveur d’un renforcement de l’implication de l’État dans l’organisation des grands événements sportifs. L’expérience montre que leur retrait conduit souvent à des échecs, comme observé non seulement en athlétisme mais aussi dans d’autres disciplines. L’État doit désormais prendre les devants, comme nous l’avons démontré lors des matchs contre le Cap-Vert et l’Angola, avec des résultats probants. »

Ces propos relancent donc clairement la controverse sur la gestion critiquée de cette 23e édition des Championnats d’Afrique d’Athlétisme, une préoccupation exprimée dès le début par certains participants.

Pour approfondir :   Mondial 2026 : vers un renvoi de la compétition ?

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

GIPHY App Key not set. Please check settings

    Samuel Eto'o © Droits réservés

    Enquête de la CAF : L’étau se resserre t-il définitivement autour de Samuel Eto’o ?

    CAN Côté d'ivoire 2023 © Droits réservés

    CAN 2023 : cette statistique dominante qui surpasse l’Euro et la Copa América