in ,

Après une courte accalmie, Le Coq Sportif revient à la charge contre Eto’o et la Fecafoot

Après une courte accalmie, Le Coq Sportif revient à la charge contre Eto’o et la Fecafoot

La firme française accuse notamment le Cameroun d’avoir arboré certaines tuniques lui appartenant durant le CHAN en Algérie, a appris L’attaquant.com d’une correspondance parvenue à sa rédaction. Un nouvel épisode de la bataille juridique entre Le Coq Sportif et le Cameroun s’annonce, en témoigne la nouvelle correspondance de l’équipementier français.

Extrait de correspondance

«Il est en effet été porté à notre attention le fait que votre sélection arborait notamment toujours nos produits lors de tournois sportifs tel que le Championnat d’Afrique des nations de football qui se tient actuellement sur le territoire algérien. Nous ne pouvons donc que nous étonner de la contradiction manifeste résultant des éléments qui précèdent et ce, d’autant plus que vous affirmiez publiquement vous-même, le 9 novembre dernier, que c’est à bon droit que vous aviez résilié nos accords contractuels compte tenu de leur caractère prétendument trop peu lucratif pour votre fédération (soit un motif aux antipodes de celui avancé dans votre courrier de résiliation du 17 juin 2022 et devant le juge des référés du Tribunal judiciaire de Paris)», peut-on lire dans une correspondance de l’équipementier français envoyée au Président de la Fecafoot.

Pour approfondir :   Etrange destination pour le Camerounais Salomon Banga Bidjeme

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

GIPHY App Key not set. Please check settings

    Quand Carlos Baleba dévoile les derniers mots qu’Eto’o lui a dit avant son départ du Cameroun

    Quand Carlos Baleba dévoile les derniers mots qu’Eto’o lui a dit avant son départ du Cameroun

    Le coup de gueule d’un journaliste camerounais : « La vente de Jérôme Ngom en 2e division belge est une braderie »

    Le coup de gueule d’un journaliste camerounais : « La vente de Jérôme Ngom en 2e division belge est une braderie »