in ,

Reconnaissant, Zambo Anguissa remercie le premier coach à avoir cru en lieu

Elément indéboulonnable du Napoli aujourd’hui, le Camerounais se souvient de ses débuts en Europe dans une Interview de BeiN Sports, retranscrite par L’attaquant.com.

André-Frank Zambo Anguissa, couramment appelé Frank Anguissa
André-Frank Zambo Anguissa, couramment appelé Frank Anguissa

Arrivé à l’OM en 2015, sous la demande de Marcelo Bielsa, le milieu de terrain André-Franck Zambo-Anguissa a pu parler de ses débuts olympiens sur Bein Sports. Interrogé par son ancien coéquipier en sélection, Benjamin Moukandjo, l’ex-olympien, explique sa décision d’avoir quitté le Stade de Reims pour l’Olympique de Marseille : « L’OM venait d’acheter Lassana Diarra, il y avait Abou Diaby qui était arrivé, il y avait de gros joueurs au milieu. Et puis moi, je suis arrivé là en me disant : Franck, tu n’as rien à perdre, tu as deux bras, deux jambes, une tête. T’y vas, tu te donnes à fond et après, on fera les comptes ».

Pas impressionné par la concurrence de « Lass » et du malheureux Diaby, le jeune Camerounais a tenu à remercier le coach qui l’a lancé dans le monde professionnel : Michel. Lors d’une saison 2015-2016 décevante, l’OM a terminé 13ème de son championnat, mais Zambo-Anguissa a tenu à rappeler que ce tacticien espagnol lui a donné l’opportunité de briller : « Michel, quand il arrive, on s’entraîne, mais tu vois que le gars ne te connaît pas vraiment, il te fait t’entraîner, il se dit « j’ai trouvé un petit et je ne vais pas le foutre dehors ». À la fin de l’entraînement, il se rapproche de moi et il me dit : « je ne te connaissais pas, je ne t’avais pas dans mes petits papiers, mais quand t’aura ta chance, parce que quand tu l’auras ta chance, si tu joues comme tu t’entraînes, tu joueras beaucoup de matchs cette saison ». Cet homme-là m’a donné ma chance ».

« Je n’y croyais pas »

André-Franck Zambo-Anguissa connaît sa première titularisation avec l’OM en Coupe d’Europe. C’était à l’occasion du premier match de poule de C3, aux Pays-Bas, le 17 septembre 2015. Ce jour-là, le Camerounais avait pu délivrer sa première passe décisive, alors qu’il disputait le premier match professionnel de sa jeune carrière, âgé de 19 ans seulement : « Je n’y croyais pas quand on arrive en Europa League et qu’on doit jouer contre Groningen, je ne savais même pas que j’allais jouer. L’équipe n’était pas faite à l’avance. C’était incroyable ».

Deux ans plus tard, l’OM de Rudi Garcia se hisse en finale de Ligue Europa, la compétition dans laquelle Zambo-Anguissa a effectué ses grands débuts. À Lyon contre Madrid, l’OM perd rapidement ses moyens et Steve Mandanda dégage la balle dans l’axe sur le milieu camerounais qui manque son contrôle. Une erreur qui va conduire à l’ouverture du score d’Antoine Griezmann. Un match fatal pour Marseille qui s’incline 3 à 0. Zambo-Anguissa a parfaitement digéré cette défaite, et explique être passé à autre chose : « Contre l’Atlético, on a bien commencé, mais y a eu des erreurs, et à un moment la mienne. Je perds la balle et on prend un but derrière. Je n’ai pas envie de dire que cette action m’a hanté à vie, parce que je vous mentirai. Elle ne me hante pas parce que cela fait partie de la carrière d’un footballeur de faire des erreurs ».

Très performant dans l’entrejeu de la meilleure formation italienne, André-Franck Zambo-Anguissa se plaît à Naples et entre dans la force de l’âge à 27 ans déjà.

Pour approfondir :   « On représente le monde arabe » : Sofiane Boufal présente ses excuses à toute l’Afrique 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

GIPHY App Key not set. Please check settings

    Algérie : Faouzi Ghoulam ne souhaite pas revenir en sélection !

    Algérie : Faouzi Ghoulam ne souhaite pas revenir en sélection !

    Annoncé dans les plus grands clubs, Wilfried Zaha vers une improbable destination ?

    Annoncé dans les plus grands clubs, Wilfried Zaha vers une improbable destination ?