in

Professionnalisation des clubs: Le coup de gueule de Martin Camus Mimb

La fédération Camerounaise de football a publié ce vendredi un certain nombre de document sur les exigences aux clubs pour l’octroi des Licences nationales de club à statut professionnel.

Professionnalisation des clubs: Le coup de gueule de Martin Camus Mimb

Comme l’annonçait certains médias, depuis certains jours, les conditions se resserrent de plus en plus. On aura certainement certains clubs qui n’auront pas la capacité de suivre ce rythme exigeant de l’instance aujourd’hui dirigé par Samuel Eto’o. Martin Camus Mimb a évoqué ce jour ces décisions de la FÉCAFOOT.

Ainsi, le journaliste et analyste sportif, promoteur de la Radio Sport Info a salué l’action de la fédération avant de donner son point de vue sur certains aspect. Il a d’ailleurs évoqué la question de la pérennité des clubs:  « La Fecafoot demande par exemple aux clubs de présenter à la fin de chaque exercice, une DSF, un document qui est exigé aux plus petites structures par les impôts et qui est la condition même de l’exécution d’un marché le plus banal. Comment les clubs ont pu fonctionner depuis des années, sans ce simple réflexe et les entreprises qui les accompagnent, n’ont pas eu la lucidité de leur exiger ce simple document qu’elles exigent à tous leurs prestataires ? Comment elles intégraient les dépenses effectuées dans leurs comptabilités ? À qui profitaient tout ce flou? C’est simplement incroyable ! », s’interroge le commentateur sportif.

Pour approfondir :   CAN 2025 : Le soutien de Samuel Eto’o envers l’Algérie fait débat au Cameroun

Par ailleurs, Martin Camus Mimb a aussi été critique sur certains points. Il souhaitent beaucoup plus d’exigeances, compte tenu du statut des personnes qui doivent accompagner les clubs. Si le journalisteortif encourage la Fecafoot, il trouve par contre l’instance faîtière laxiste sur certains points : « Là où je trouve la Fecafoot souple tout de même, je comprends que la pression montera au fur et à mesure, c’est qu’elle vient de donner la possibilité aux clubs d’avoir des prestataires sans engagement mais avec des références identifiables, sur les domaines de la médecine, de la communication et des médias, et même sur l’administration du club! Il fallait être plus stricte, mais observons pour un départ l’attitude des clubs, condamnés désormais à travailler avec des professionnels. », conclu Martin Camus Mimb.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

GIPHY App Key not set. Please check settings

    Alerte: Zambo-Anguissa blessé et absent plusieurs semaine

    Alerte: Zambo-Anguissa blessé et absent plusieurs semaine

    Turquie : Clinton Njie de nouveau tranchant

    Turquie : Clinton Njie de nouveau tranchant

    Back to Top