in ,

Un ancien coéquipier du roi Pelé explique comment la France a été volé lors de la finale de la Coupe du monde contre l’Argentine

Pour Paulo César, champion du monde avec le Brésil en 1970, l’Argentine a volé la France en finale de la Coupe du monde.

Un ancien coéquipier du roi Pelé explique comment la France a été volé lors de la finale de la Coupe du monde contre l’Argentine

Champion du monde en 1970 avec le Brésil, Paulo César a été très touché par la mort de Pelé, décédé le 29 décembre 2022 à l’âge de 82 ans, et avec qui il a joué pendant de nombreuses années. En même temps qu’il rendait hommage à la légende, il n’a pas manqué de tacler l’Argentine.

L’hommage de Paulo César à Pelé

Dans les colonnes du Parisien, l’ancien joueur de l’Olympique de Marseille évoque son admiration pour Pelé : « C’était d’abord mon idole. On s’est rencontrés lors d’une tournée de trois mois, pendant l’été, dans des tournois au Chili, Pérou, Mexique… C’est là que l’admiration a commencé à grandir. Et j’arrive en sélection en 1967, à 18 ans. On joue ensemble les éliminatoires, on est qualifiés. Et 1970, j’ai le plaisir d’être titulaire contre l’Angleterre et la Roumanie à ses côtés. J’avais une relation extraordinaire avec lui. Ma mère était née dans la même ville que lui, à Três Corações, dans l’État de Minas Gerais. Donc, on avait une affinité énorme. Quand j’ai arrêté de jouer au ballon, j’ai travaillé avec lui pendant quatre ans dans sa société, à São Paulo. »

Pour Paulo César, il ne fait d’ailleurs aucun doute que Pelé est le plus grand joueur de tous les temps« Pelé est incomparable. On ne reverra jamais un joueur de cette qualité. Il avait tout. Les dribbles, la vitesse, les deux jambes, l’impulsion extraordinaire avec son 1,70 m. Il avait la vision de jeu. La sérénité, l’équilibre. En plus de son talent individuel extraordinaire, il était aussi très fort collectivement. Il était complet. C’était les années 1950-1970, hein ! On n’avait pas des manucures, pédicures, coiffeurs, agents, gardes du corps… (Rires.) »

Paulo César estime d’ailleurs que Pelé est inégalable car il a gagné la Coupe du monde avec le Brésil sans le moindre doute, contrairement à Maradona en 1986 ou Messi en 2022 : « Pelé est cinq fois champion du monde (il compte les deux Coupe Intercontinentale de Pelé avec Santos), 1 300 buts dans la carrière dans les années 1960-1970. C’est pas aujourd’hui ! Et moi, je ne discute pas avec ces gens qui parlent des Messi, Maradona… Excusez-moi, mais, nous, on a gagné la Coupe du monde clairement. Les Argentins ont volé la France. C’est trop ! Il n’y a pas penalty sur Di Maria et le dernier but est hors-jeu. »

Pour approfondir :   Coupe du monde : Romain Saïss rencontre les secrets internes de l’exploit du Maroc

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

GIPHY App Key not set. Please check settings

    Aboubakar Vincent sous le maillot des lions indomptables (c) Droits réservés

    Vincent Aboubakar recale à un grand club français

    Voici la première offre concrète d'un grand club pour Azzedine Ounahi

    Voici la première offre concrète d’un grand club pour Azzedine Ounahi