in ,

CAF : la défense de Samuel Eto’o s’oppose à le décision !

Condamné par la Confédération africaine de football (CAF) à une lourde amende en raison de son partenariat avec la société de paris sportifs 1xBet, Samuel Eto’o, président de la Fédération camerounaise de football (Fecafoot), a réagi par le biais de ses avocats, apprend Lattaquant.com.

Me Florian Mbayen - Samuel Eto'o - CAF © Droits réservés
Me Florian Mbayen - Samuel Eto'o - CAF © Droits réservés

Après son audition la semaine passée au Caire en Égypte par le jury disciplinaire de la CAF, Samuel Eto’o a été relaxé dans la première affaire de trucage de matches, faute de preuves suffisantes. Cependant, la star a été condamnée à une amende importante de 200 000 dollars (environ 185 000 euros) pour avoir « violé les principes d’éthique, d’intégrité et d’esprit sportif » en s’associant à 1xBet. Un montant qui reste à relativiser, au regard de la fortune de l’ancien Barcelonais.

La défense conteste la décision

Me Florian Mbayen © Droits reservés
Me Florian Mbayen © Droits reservés

Comme prévu, même s’il échappe à la suspension, le quadragénaire va faire appel de son amende. Ses avocats ont en effet fait savoir ce vendredi, via un communiqué, qu’ils considèrent le jury de la CAF incompétent pour trancher dans ce dossier, en l’absence de code et de commission d’éthique.

« Cette décision est surprenante à plusieurs égards. Les faits reprochés ne résultent pas d’une compétition organisée par la CAF, qui sont les seuls relevant de la compétence du Jury Disciplinaire comme le stipule clairement le code disciplinaire de la CAF fixant sa sphère de compétence. Le Jury Disciplinaire a cru pouvoir statuer sur des questions d’éthique alors que la CAF ne dispose ni d’un code d’éthique, ni d’une commission d’éthique. En outre, il a cru pouvoir se prononcer alors que les faits reprochés sont pendants devant d’autres juridictions valablement saisies, en totale violation du code d’éthique de la FIFA », peut-on lire.

Pour approfondir :   Patrice Evra : « Si je pouvais revenir en arrière, j'aurais choisi mon pays natal, le Sénégal au lieu de la France »

« Nous notons enfin que la décision ne respecte pas les prescriptions de l’article 51 du code disciplinaire de la CAF notamment en ce qu’elle n’est nullement motivée, montrant, si besoin était, l’embarras du Jury disciplinaire. Nous annonçons par conséquent l’intention de Monsieur Eto’o de faire appel de cette décision devant le Jury d’Appel de la CAF, conformément aux dispositions des articles 54 et 58 du code disciplinaire de la CAF étant entendu que cet appel est suspensif », conclut la note.

 La rédaction de Lattaquant.com vous présente l’intégralité du communiqué :CAF : la défense de Samuel Eto'o s'oppose à le décision !


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

GIPHY App Key not set. Please check settings

    Francis Ngannou & son entraîneur Éric Nicksick © Droits réservés

    MMA : après une période sombre, la bonne nouvelle tombe pour Francis Ngannou !

    Samuel Eto'o - Gérémi Njitap © Droits réservés

    Fécafoot : pour Alexandre Song, voici les deux personnes capables de présider l’organe