in ,

Cameroun 1-1 Angola : Les notes du match des lions indomptables

Dans le cadre de la 4e journée des éliminatoires de la Coupe du Monde 2026, les Lions Indomptables et les Palancra Negras ont fait jeu égal 1-1 ce mardi soir à Luanda. Lattaquant.com vous propose les notes des joueurs, d’après une lecture du journaliste éditorialiste Henry-Paul Diabaté et des précisions apportées par votre média sportif camerounais.

Bryan Mbeumo - lion indomptable © Droits réservés
Bryan Mbeumo - lion indomptable © Droits réservés

André Onana (6) : Bonnes relances comme à son habitude, un arrêt de classe sur le puissant heading de Mabululu, le but angolais était imparable. Onana est trompé par Ngadeu qui croise beaucoup trop la balle pour que le gardien de Manchester United puisse la toucher.

Nouhou Tolo (5,5) : il a servi son numéro habituel. Lutteur, solide, agressif, indomptable et évidemment impact limité sur le plan offensif avec des centres qui ne touchent jamais sa cible. Le latéral camerounais est cependant loué pour son dynamisme et son dévouément sur le terrain. A son crédit, il a su contrer les attaques venant de la droite de l’équipe angolaise.

Michael Ngadeu (5) : Ce n’était pas le meilleur jour du cadre revenant Michael Ngadeu. Si le joueur avait à coeur de réitérer son bon match effectué à Yaoundé, l’adversaire du jour en face semblait bien plus costaud. Lourd physiquement par le poids de l’âge, quelques fois emprunté, l’ancien joueur de la Gantoise en Belgique a aussi effectué des relances compliquées. Il n’a pas toujours dominé ces duels aériens face aux joueurs angolais. Pour corser le tout, il marque un but contre son camp alors que sa prestation était jusque là acceptable. Tout n’est cependant à jeter dans la poubelle, puisqu’il apporte son expérience et sa fougue à l’ensemble de l’arrière garde.

Christopher Wooh (6) : Hormis son sauvetage XXL sur la frappe de Mabulu en début de match, il s’est contenté d’être présent. Il a mis tant bien que mal de l’engagement dans ses interventions défensives contenant avec l’aide de Hongla et Baleba toutes les tentatives des angolais de percer dans l’axe. Cependant, il gagne en expérience et s’affirme petit à petit comme le présent et le futur des lions indomptables; au même titre que des joueurs comme Carlos Baleba.

Tchatchoua Bertin (5) : C’est le défenseur qui a le plus souffert. Son côté était le couloir préféré des Angolais… Peut-être pas suffisamment aidé défensivement par Bryan Mbeumo (malgré les efforts, ce n’est pas son fort), il a été régulièrement titillé par l’attaque angolaise. Le but égalisateur vient d’ailleurs de son côté. Il a rendu une meilleure copie au stade Omnisport, il y’a quelques jours.

Pour approfondir :   Lions Indomptables : voici le message visé de Marc Brys !

Carlos Baleba (6,5) : Encore une excellente prestation pour le bambin de 20 ans. Son match symbolise l’esprit des Lions Indomptables du Cameroun durant cette trève. Véritable montagne physique, il a un controle de balle à souligner et des passes qui percent les lignes. Par ailleurs, il est tout proche de marquer le but de la victoire après plusieurs controles de balle de grande classe et une vitesse d’éxécution à souligner. Cependant, il a encore quelques déchets et possède une grosse marge de progression.

Martin Hongla (5,5) : Il a couru et dévalé des dizaines de kilomètres. Il y est également allé avec beaucoup d’agressivité comme on le connait. Il couvre souvent les montées de balle de Carlos Baleba et Zambo Anguissa. Aucun génie apporté sur le plan offensif.

André Zambo Anguissa (5,5) : Un match contrasté, alternant le bon et le moins bon. Solide dans les duels, précis dans les passes, rayonnant dans le jeu en première mi-temps et patatras en seconde, transparent et invisible. Il a souvent gardé la balle trop longtemps pour rien. Le milieu de terrain de Naples est sans aucun doute le véritable cadre du trio de l’axe des lions indomptables mais il a souvent des moments de déconcentration qui posent question. Il donne des consignes à ses compères plus jeunes notamment Carlos Baleba.

Bryan Mbeumo (6,5) : Une grosse énigme. Hormis son but dès le premier quart d’heure, il a fait quelques mauvais choix et n’a pas eu son impact habituel sur le jeu. Il a parfois semblé ne pas être synchronisé avec ses coéquipiers sur les phases offensives. Chacun attendant de l’autre un appel ou une passe qui ne vient pas. Sa patte gauche a complètement disparu en deuxième période … Il reste cependant le milieu de couloir avec le plus maturité, celui dont peut venir la dernière passe à tout moment.

Aboubakar Vincent (5) : Le abouchou national a beaucoup couru, se dépensant sans compter sur le front de l’attaque. Du coup, cela est rédhibitoire pour un joueur de son âge. Résultats des courses, le capitaine a manqué de lucidité sur des occasions de but converties habituellement. Il a cependant pesé sur la défense, avec ses décrochages, il a permis au bloc de remonter plusieurs fois en deuxième période. Globalement, Il traverse ce match sans moment magique, mais les supporters des lions le lui pardonneront.

Pour approfondir :   CHAN 2024 : Une co-organisation en vue

Marc Brys (5,5) : Il a surpris tout le monde en mettant à la place de Bassogog un Olivier Ntcham plutôt milieu axial sans pour autant changer de système de jeu. Puis, il a tenu à garder Zambo Anguissa et Aboubakar Vincent durant les éprouvantes 20 dernières minutes alors qu’ils étaient KO physiquement. L’on aurait dit le siamois de Song Bahanack. Mais le Belge qui s’est exprimé sur le match des lions indomptables s’en sort très bien de cette trève internationale. En plein conflit avec la Fecafoot, il a l’honneur ou la chance, de s’en tirer avec des résultats acceptables sur le terrain.

La rédaction de Lattaquant.com a choisi de ne pas noter O. Ntcham et Bassogog qui n’ont discuté qu’une partie de la rencontre. Le premier a évolué à un poste qui n’est pas le sien et a été dangereux sur une frappe et le deuxième a fait une passe décisive avant de sortir sur blessure.

Il est à noter que le président de la Fecafoot, Samuel Eto’o n’était pas présent à Luanda. Le meilleur buteur de l’histoire des lions indomptables a été aperçu à Paris où il devrait paraitre bientôt dans le podcast de Mike Maignan et Tchouameni avec Cédric Doumbé. Le temps pour lui d’oublier toute la discorde qu’il a en ce moment avec des hautes personnalités du gouvernement et du football.


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

GIPHY App Key not set. Please check settings

    Guibaï Gatama (C) Droits réservés

    Guibaï Gatama : « 4 points en deux matchs. Laissons-le maintenant travailler »

    Marc Brys & Joachim Mununga © Droits réservés

    Marc Brys : « On a prouvé. Laissez-nous travailler ! »