in , ,

CAA 2024 : le coup de gueule de Françoise Mbango sur l’organisation de la compétition !

Françoise Mbango Etone, la légende de l’athlétisme camerounais s’est exprimée hier jeudi 27 Juin 2024 au micro de RFI, critiquant vivement les organisateurs des Jeux Africains d’athlétisme de cette année.

François Mbango Etone - JO 2008 © Droits réservés
François Mbango Etone - JO 2008 © Droits réservés

Les Championnats d’Afrique d’athlétisme, qui se sont déroulés du 21 au 26 juin à Douala au stade de Japoma, ont été marqués par de nombreuses irrégularités, décourageant de nombreux athlètes africains, qui ont abandonné la compétition en cours. Les retours sur les réseaux sociaux étaient largement négatifs pour le Cameroun.

Françoise Mbango, double médaillée d’or olympique du triple saut, a encore accentué ce constat négatif dans une interview accordée à RFI et rapporté par votre media Lattaquant.com. Elle a dénoncé et critiqué l’organisation de l’événement:

« C’est vraiment dommage que quand on parle d’athlétisme au Cameroun ce soit aussi négatif. Personnellement ça ne me surprend pas, tout simplement parce que les organisateurs ont du mal à accepter qu’ils n’ont pas toujours la compétence pour faire ce genre d’organisation. Je ne pense pas que ce championnat a été organisé avec le souhait de mal faire, mais le fait que ça n’a pas été bien fait prouve qu’il n’y a justement pas assez de compétences sur l’organisation tout simplement. Le Cameroun a le matériel pour organiser mais il manque la compétence et l’expertise, les ressources humaines pour bien planifier et organiser cela. »

Championnat d'Afrique d'Athlétisme 2024 © Droits réservés
Championnat d’Afrique d’Athlétisme 2024 © Droits réservés

Françoise Mbango évoque le conflit Fecafoot-Minsep

La native de Yaoundé est également revenue sur la situation du sport au Cameroun, exprimant sa tristesse face au conflit entre le Ministère des Sports et la FECACOOT, alors que les deux entités disposent de tout ce qu’il faut pour élever le football au firmament au Cameroun. La championne olympique a souligné que la situation est encore plus grave pour l’athlétisme, car elle-même, en tant que championne, est mise de côté et n’est pas consultée sur les questions d’athlétisme.

Pour approfondir :   Fecafoot : Samuel Eto'o désigne ses hommes

« Je regarde tout cela à distance parce que je n’interviens dans aucun événement sportif au Cameroun. Je me concentre juste sur l’Institut des Sports et de l’éducation physique Françoise Mbango que j’ai ouvert à Yaoundé. J’ai un peu mal au cœur de voir que les acteurs du sport qui ont travaillé sur le terrain et qui ont apporté quelque chose d’exceptionnel (je parle de ma personne), ne puissent intégrer, participer ou contribuer au développement du sport au Cameroun. Vous avez une double championne olympique qui ne fait rien, qui ne sert à rien mais vous voulez des résultats au niveau international. Et il n’y a pas que moi, il y a plein de sportifs qui peuvent contribuer au développement du sport au Cameroun. »

CAA 2024 : le coup de gueule de Françoise Mbango sur l'organisation de la compétition !

Cette nouvelle déclaration enflamme les réseaux sociaux et met en lumière les multiples difficultés du domaine sportif au Cameroun et des fédérations. Mal aimée dans son pays, Françoise Mbango continue de briller à l’extérieur; elle sera consultante pour les Jeux Olympiques de Paris 2024 pour la chaîne de radio RFI.

Pour approfondir :   Lions indomptables : Didier Lamkel Zé le flop de la tanière ?

Rappelons que le Cameroun, pays organisateur de cette 23e édition du championnat d’Afrique D’athlétisme termine ce tournois sans médaille d’Or.


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

GIPHY App Key not set. Please check settings

    Sporting FC de Maroua © Droits réservés

    Interpoules 2024 : Sporting FC de Maroua fait son grand retour

    Landry Nguemo - Samuel Eto'o © Droits réservés

    Décès de Landry Nguemo : avant sa mort, voici ses dernières révélations sur Samuel Eto’o