Au bout du suspens l’Algérie élimine la Côte d’Ivoire et rejoint le Nigeria en demi-finales.

  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Riyad Mahrez et ses coéquipiers ont vécu leur match le plus difficile de la compétition mais peuvent souffler après leur victoire 4-3 aux tirs au but.

Le début de match était ivoirien, mais c’est l’Algérie qui, contre le cours du jeu ouvrait le score à la 20e grâce à Sofiane Feghouli bien servi par Baisaini. 1-0 c’est aussi le score à la pause.

Dès la 48e minute, l’Algérie avait l’occasion de prendre le large. Lancé en profondeur, Bounedja est fauché par Sylvain Gbohoua, pénalty et carton jaune pour les fennecs. Bounedja essaye de
ce rendre juste mais, manque son tir au but.

Dans la foulée, les éléphants reprenaient confiance et égalisaient par l’entremise de Kodjia (62e). L’attaquant d’Aston Villa éliminait passait en revue la défense algérienne avant de conclure d’une frappe du gauche à l’entrée de la surface.

1-1 après 90 minutes, la rencontre se poursuivait pour 30 minutes supplémentaires. Une demi-heure dominé par l’Algérie qui essaye en vain d’en découdre avant la séance des tirs aux buts.

L’obtention d’un ultime coup franc positionné à 30 mètres des gages ivoiriennes oblige le coach Belmadi à faire entrer Andy Delort. Son tir passe de peu à côté et sur ce l’arbitre met fin à 120 minutes de jeu.

Séance de pénaltys donc pour départager les deux équipes. Les fennecs s’imposent au finish 4-3. D’un côté Bounedja peut pousser un ouf de soulagement, de l’autre Serey Dié est inconsolable.


  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  


Laisser un commentaire