Le Sénégal est en deuil. Jeudi soir, l’ancien international et attaquant de la Jeanne d’Arc de Dakar, Joseph Koto, est en effet brutalement décédé à l’âge de 61 ans suite à un malaise. Il avait pris part à la CAN 1986 avec son pays avant de briller au cours de la dernière décennie dans un rôle de sélectionneur.

Sadio Mané pleure coach Koto (c) Droits réservés

Après avoir effectué un intérim de six mois sur le banc des Lions A suite au limogeage d’Amara Traoré en 2012, le technicien avait ainsi dirigé les sélections de jeunes à plusieurs reprises. Il avait notamment mené les U20 jusqu’en finale de la CAN de leur catégorie en 2015 et en 2017, et jusqu’en demi-finales de la Coupe du monde en 2015. Il occupait actuellement la double casquette de sélectionneur des locaux et des U23. Son dernier fait d’armes a eu lieu en juillet, lorsqu’il avait réussi à conduire la sélection A’ (locale), malgré un effectif fortement amoindri, jusqu’en en finale de la Coupe de la COSAFA, une compétition des pays d’Afrique australe à laquelle le Sénégal était invité.

Son décès a suscité une vive émotion au Sénégal, à l’image de Sadio Mané. «C’est avec un cœur meurtri que nous avons appris le décès de notre très cher coach, Joseph Koto. En ce moment de deuil, nous partageons notre peine avec toute la famille sportive du Sénégal et assurons à toute la population sénégalaise de nos sentiments les plus affectueux. Repose en paix coach», a ainsi écrit sur Instagram l’ailier de Liverpool, que Koto avait lancé en sélection A en mai 2012. Le président de la république Macky Sall lui a également rendu hommage sur Twitter. «Je suis très peiné d’apprendre le décès de Joseph Koto. Je garderai de lui, et à jamais, le souvenir d’un grand joueur de football et surtout d’un coach d’exception de nos sélections nationales, engagé et passionné», a écrit le chef d’Etat. Une grosse perte pour le football sénégalais et africain.


Comments est propulsé par CComment